Nage en eau libre

Comme un poisson dans l’eau !

La natation en eau libre désigne toutes les activités de la natation pratiquées en mer, en lac ou en rivière, généralement sur des grandes distances. Cette pratique existe en compétition, régie par la Fédération Française de Natation et la Fédération Internationale de Natation.

Règlement :

– LA NATATION EN EAU LIBRE doit être définie comme n’importe quelle compétition qui se déroule dans les rivières, les lacs, l’océan ou des canaux à l’exception des épreuves de 10 km.

– LA NATATION MARATHON doit être une épreuve se déroulant dans un site aquatique naturel couvrant une distance de 10 km.
L’âge limite pour toutes les épreuves de Natation en Eau Libre de la FINA est fixé impérativement à 14 ans au moins.
L’âge considéré pour tous les compétiteurs sera celui au 31 décembre de l’année de la compétition.

Définition :

La natation en eau libre est une discipline olympique depuis les Jeux de Pékin en 2008 qui se tient en milieu naturel. L’épreuve du 10 km est la seule à avoir intégré le programme olympique. Par ailleurs, chaque organisateur va définir la distance de la nage en eau libre (ex : 900 m, 1 km 500, 2 km, 5 km…).

Tous les ans sont organisés des championnats de France indoor du 5 km et des championnats de France toutes épreuves confondues (5 au 25 km). Le 5 km se déroule à la fois en ligne, les concurrents partent en même temps, et contre la montre, les nageurs s’élancent à tour de rôle. Les 10 et 25 km ne se pratiquent qu’en ligne. Tout au long de l’année, l’élite de la discipline s’affronte lors des étapes de coupe du monde. Les championnats d’Europe et du monde ont lieu en même temps que la natation course, la natation synchronisée et le plongeon. Les Euros, les années paires et les Mondiaux, les années impaires.

Nécessitant des qualités d’endurance, la discipline requiert également un sens tactique. La gestion de la course est capitale. Rien d’étonnant donc à ce que la discipline soit régulièrement dominée par des nageurs expérimentés !

Équipement :

Le nageur est équipé d’un maillot de bain, de lunettes protectrices, d’un bonnet de bain, de graisse (pour lutter contre le froid et les irritations dues au sel). Pour lutter contre le froid et améliorer la flottabilité, le sportif peut porter une combinaison sauf interdiction sur les compétitions organisées par la FINA.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Tumblr