Le Crawl

Le crawl est une nage que l’on pratique sur le ventre dite ventrale. C’est une nage asymétrique tout comme le dos, l’ apprentissage des mouvements des bras et des jambes est assez simple mais pour obtenir certaine une aisance, la principale difficulté résidera dans le placement idéal de la respiration sur le côté. Le travail du corps entier ainsi que le travail sur une respiration régulière en font une nage complète, adoptée en général pour nager sur de longues distances.

LES BRAS

Le mouvement de bras est asymétrique, c’est à dire que chaque bras effectue sont mouvement l’un après l’autre.

  • La propulsion des bras

Ils doivent tirer l’eau en partant du dessus de la tête bras tendu puis redescendre jusqu’aux hanches en dessinant un “trou de serrure” sous l’eau, et en cassant légèrement le coude. Le mouvement doit aller jusqu’au niveau des hanches pour une bonne optimisation du mouvement. L’accélération du début à la fin du mouvement sous l’eau est essentiel pour une meilleure propulsion et une meilleure glisse.

(Image : Mouvement de bras sous l’eau)

  • Le retour de bras

Arrivée au niveau des hanches, votre bras devra sortir de l’eau pour retourner au dessus de la tête pour une nouvelle propulsion. Diriger votre coude vers le plafond en relâchant au maximum le bras, la main devant quasiment effleurer la surface de l’eau jusqu’au retour dans l’eau. Sachant que nous sommes sur une nage asymétrique, l’autre bras effectuera son mouvement de propulsion en même temps, ce qui permettra de ne pas déséquilibrer le corps pendant le retour du bras.

LES JAMBES

Le mouvement des jambes sont des battements. Lors des coulées ou des départs, vous pouvez effectuer des mouvements d’ondulations ou de battements.

LA RESPIRATION

La respiration est latérale. Lors de l’apprentissage, pour équilibrer le corps, nous vous conseillons de respirer tous les 3 mouvements de bras (soit une fois à gauche, puis à droite…). Pour se faire, après vos 3 mouvements de bras, au moment où un bras est tendu à l’avant, servez-vous de son appui sur l’eau pour tourner la tête sur le côté hors de l’eau en gardant l’oreille dans l’eau. Vous pouvez désormais ouvrir la bouche et respirer. Attention, l’inspiration doit être la plus efficace et courte possible car l’autre bras qui était à la cuisse continue son retour aérien. Et dès lors que le retour aérien est terminé, votre tête doit être à nouveau tourner dans l’eau, placée dans l’alignement du corps. Pensez à expirer régulièrement sous l’eau avant de devoir tourner la tête sur le côté pour l’inspiration, cela régulera votre nage, et maximisera votre respiration latérale.

EN COMPÉTITION

La pratique du crawl en compétition demande beaucoup d’entrainement dans l’optimisation de la régularité du mouvement, de la respiration et de la propulsion.

Le départ s’effectue sur le plot de départ par un plongeon. La coulée de départ ainsi que les coulées au sein de la course se font en position ventrale les bras tendus et alignés au dessus de la tête, aucun mouvement de bras ne sera toléré, seul les jambes peuvent onduler ou faire des battements. La sortie de l’eau s’effectuera maximum à 15m.

Vous devez effectuer, au choix, soit une roulage pour repartir en poussant sur le mur et enchainer sur une coulée ventrale soit effectuer un mouvement du corps à 180° toujours sur le ventre pour repartir.

  • L’arrivée

L’arrivée doit s’effectuer en touchant le mur avec un membre de son corps sur le ventre.

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Tumblr