Le Papillon

Le papillon est une nage que l’on pratique sur le ventre dite ventrale. Elle consiste en un mouvement d’ondulation tel un dauphin et demande une bonne synchronisation. Cette nage est spectaculaire et demande une bonne condition physique, mais au fur à mesure des entrainements, grâce au perfectionnement de la nage et à une musculature adaptée, le papillon devient plus facile et fluide.

LES BRAS

Les bras doivent effectuer un mouvement de rotation toute en étant symétrique. La propulsion se fait sous l’eau et le retour hors de l’eau.

  • La propulsion

Lors de la propulsion, les bras tendus partent du dessus de la tête puis tirent sous l’eau jusqu’aux hanches. Le mouvement effectué pendant cette phase doit suivre les courbes d’un « S » ou « d’un trou de serrure ». Ce mouvement sous l’eau vous permettra de vous projeter vers l’avant et de vous donner l’impulsion nécessaire pour  sortir la tête de l’eau et respirer.

  • Le retour des bras

Le retour des bras s’effectue à l’extérieur de l’eau. Ils doivent être les plus tendus possible afin de donner de la fluidité au mouvement. A aucun moment, les bras ainsi que les mains ne doivent toucher l’eau avant d’arriver tendus au dessus de la tête. Le retour dans l’eau se fera en premier lieu par les doigts légèrement inclinés en direction de l’eau.

LES JAMBES

Les jambes sont un élément important, elles vous permettent de vous propulser en effectuant des mouvements d’ondulation.

Elles servent à vous faire avancer, mais elles sont d’une grande efficacité pour propulser le corps lors de la sortie de la tête hors de l’eau. Elles font contrepoids avec les bras pour garder une stabilité dans le mouvement. Le mouvement de jambes part du bassin pour transmettre la puissance aux genoux qui devront donner encore plus de puissance en se dépliant. Les jambes doivent être jointes, les pieds tendus.

 

EN COMPÉTITION

La pratique en compétition du papillon demande une bonne technique et un bonne condition physique. Ces 2 critères sont importants car pour ne pas être disqualifié,  il faut que les bras soient tout le temps synchronisés, aucun mouvement d’un seul bras ne sera toléré. Donc plus la distance sera longue (50m, 100m ou 200m), plus l’effort sera intense.

Le départ s’effectue sur le plot de départ par un plongeon. Lors de la coulée, le corps doit rester allongé, poitrine en direction du sol. Aucun mouvement de bras ne sera toléré, seul les jambes peuvent onduler. La sortie de l’eau s’effectuera au maximum à 15m. Lors de la coulée, vous pourrez onduler avec le corps légèrement incliné sur le coté. Les mouvements de jambes brasse sont interdits.

À l’arrivée au mur, vous devez toucher avec les 2 mains au même niveau et en même temps. Retournez-vous toujours sur le ventre et pousser à l’aide des pieds pour votre coulée.

 

  • L’arrivée

Comme pour le virage, vous devez toucher le mur avec les 2 mains au même niveau et en même temps. Cette touche peut se faire au-dessus, en-dessous ou au milieu de la surface de l’eau.

 

  • Le mouvement de bras

Les bras doivent effectuer le cycle complet en étant synchronisés.
Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInShare on Tumblr